Comment les chats peuvent-ils communiquer ?

Les chats communiquent de plusieurs façons : ils vocalisent, utilisent le langage corporel, agissent et dégagent des odeurs.

1. Le chat vocal

Les chats émettent trois types de sons.

A. Murmures

–qui comprend les ronronnements, les trilles et les pépiements

B.Miaou

–qui comprend les “miaou”, les miaulements et les appels de base

C. Sons agressifs

– qui comprend les grognements, les grognements, les sifflements, les hurlements, les cris et les crachats.

Murmures

Le ronronnement est un son vibrant continu et doux qui indique un état positif chez le chat. Cependant, les chats sont également connus pour ronronner dans des situations stressantes, comme lorsqu’ils sont gravement blessés, qu’ils souffrent, qu’ils sont malades ou qu’ils sont tendus. On pense que les chats ronronnent lorsqu’ils sont satisfaits, ont besoin d’un ami ou remercient pour les soins, comme lorsque le vétérinaire soigne un chat blessé ou malade et obtient un ronronnement pour cela.

Les chatons apprennent le trille de leur mère car elle l’utilisera pour dire à ses bébés de le suivre.Les chats adultes trillent en guise de salutation, généralement à un autre félin.Un trille ressemble à un court ronronnement et un miaulement combinés.

Les chirrups sont des miaulements qui roulent sur la langue. Les mères chattes utilisent des chirrups pour appeler ses petits depuis le nid. Il est également utilisé par les félins amicaux lorsqu’ils s’approchent d’un humain ou d’un autre chat. Les chats font des chirrups et des bavardages excités lorsqu’ils regardent ou traquent une proie.

Miaou

Le son le plus connu des chats est le “miaou”. Les chatons miaulent principalement pour les humains et peuvent être plaintifs, affirmés, accueillants, audacieux, amicaux, cherchant de l’attention, se plaignant ou exigeants. Parfois, le miaulement est silencieux, le félin ouvrant la bouche mais rien sort.

Les miaulements sont des sons doux et précoces émis par les chatons et utilisés pour attirer l’attention de la mère.
Les cris sont lancés par les femelles en chaleur et sont connus sous le nom de “catherwauling.” Les mâles font aussi des cris lorsqu’ils se battent, en particulier sur les femelles pendant l’accouplement.

Sons agressifs

Les grognements, les sifflements, les grognements et les crachats sont des vocalisations que les chats font lorsqu’ils sont en mode défensif ou offensif. Ces sons de danger sont souvent combinés avec une posture corporelle pour affecter une menace, par exemple lorsqu’un chat gonfle sa fourrure et siffle sur un chien qui obtient trop près. Lorsqu’il grogne, le chat donne l’avertissement de “reculez avant d’avoir les griffes”.

Les chats sifflent lorsqu’ils sont en colère, surpris, effrayés ou blessés. Un félin envahissant le territoire d’un autre se fera siffler et grogner, et s’il ne part pas, il peut se faire attaquer.

2. Langage corporel

Pour communiquer de la peur ou de l’agressivité, le chat cambrera le dos, gonflera sa fourrure et utilisera une position latérale.Et pour signaler la relaxation, les yeux du chat clignoteront lentement ou auront les yeux à moitié ouverts.

Ce langage corporel est communiqué par les expressions faciales du félin, sa queue, son corps et sa fourrure.

Posture

Lorsque les chats deviennent agressifs, leur arrière-train se dresse avec les pattes postérieures raidies, la fourrure de la queue gonflée, le nez pointé vers l’avant et les oreilles plates. Une telle posture indique un danger et le chat attaquera. Cette forme de communication féline est destinée à effrayer un agresseur et empêcher une attaque. C’est un avertissement.

Un félin effrayé et défensif se fera plus petit, abaissant son corps au sol tout en cambrant le dos et en se penchant loin de la menace.

Les chats peuvent montrer du réconfort ou de la confiance lorsqu’ils sont allongés sur le dos et exposer le ventre, mais cela peut également indiquer que le chat est sur le point de se défendre avec des griffes et des dents acérées.

L’espièglerie est indiquée avec une bouche ouverte sans dents exposées.

Oreilles

Les oreilles d’un chat peuvent révéler divers états d’esprit. Avec les oreilles dressées, le félin est concentré et alerte. Des oreilles détendues indiquent que le chat est calme. Des oreilles aplaties se produisent lorsque le félin est extrêmement agressif ou défensif.

Yeux

Le regard fixe communique une menace ou un défi et est un indicateur de hiérarchie, les chats de rang inférieur se retirant d’un regard fixe d’un félin de rang supérieur.Ce regard est souvent utilisé pour des raisons de territoire ou de prédateur.

Queue

La queue d’un chat est un excellent communicateur. Par exemple, une queue se balançant d’un côté à l’autre de manière lente et paresseuse montre que le chat est détendu. La queue atwitching se produit à la chasse ou lorsque le chat est irrité ou mécontent et peut survenir avant un attaque, ludique ou autre.

Lorsqu’ils jouent, les chatons et les jeunes chats mettront la base de leur queue en haut et raidiront la queue à l’exception d’une forme en U à l’envers, signalant l’excitation et même l’hyperactivité d’eux-mêmes.

Surpris ou effrayé, un chat peut dresser la fourrure sur sa queue et son dos.

3. Physique

Toilettage et autres formes d’affection

Les chats montrent de l’affection avec d’autres chats et certains humains en se toilettant, en se léchant et en se pétrissant. Lorsqu’un félin ronronne et pétrit en même temps, il communique de l’affection et du contentement.

Une salutation amicale entre les chats se produit lorsqu”ils se touchent le nez et se reniflent. Se cogner la tête et se frotter les joues entre les chatons montre une dominance envers un chat subordonné.

Une salutation amicale avec un humain se traduit par un frottement du visage. Le félin pousse son visage vers la personne qui lui témoigne de l’affection. Le “coup de tête” est une autre façon pour les chats de révéler des sentiments positifs pour un humain. Le frottement des jambes est une autre forme d’affection.

Lorsque les chats se frottent et poussent contre un autre chat ou un humain, ils répandent leur odeur, qui est une forme de marquage de territoire.

Mordant

De fortes morsures accompagnées de grognements, de sifflements ou de postures montrent de l’agressivité. Des morsures légères montrent de l’espièglerie et de l’affection, surtout lorsqu’elles sont combinées avec des ronronnements et des pétrissages.

Une autre façon de mordre est utilisée par les chats pour communiquer est l’accouplement.Le mâle mord la peau du cou de la femelle, et elle entrera dans la lordose, révélant qu’elle est prête à s’accoupler.

4. Odeurs

En se frottant et en se cognant la tête, les chatons utilisent des glandes odoriférantes sur le visage, la queue, les pattes et le bas du dos pour répandre leur odeur.De plus, ils utilisent les excréments, l’urine et la pulvérisation pour laisser un message aux autres chats.

La pulvérisation marque le territoire du chat, à l’intérieur comme à l’extérieur. Laisser de l’urine et des excréments est également utilisé pour marquer le domaine d’un chat. De plus, frotter leur odeur sur des objets, comme un poteau de clôture, marque le territoire.

Les mâles pulvérisateurs font le marquage de territoire le plus fréquent.Les matous pulvérisent non seulement pour marquer leur domaine mais aussi pour faire savoir aux autres matous que les femelles à proximité sont les siennes pour l’accouplement.

Le spray Tomcat est un marqueur à forte odeur. Parfois, les femelles vaporisent aussi.

Leave a Reply

Your email address will not be published.